Belote coinchée stéphanoise : règles, particularités et positionnement

En Rhône-Alpes, sous l’impulsion des quelques fortes personnalités, une variante de la belote coinchée réunit beaucoup de joueurs dans la région : la coinche stéphanoise.

Règles et particularités de la belote coinchée stéphanoise

Les règles sont plutôt originales. Ludiques, elles tendent à augmenter la part de hasard par rapport à la coinche la plus répandue, qui n’était pourtant pas démunie en la matière.

  1. La distribution des cartes se fait en 2 temps, comme dans la belote classique. Toutefois ce sont 6+2 cartes qui sont distribuées et non 5+3.
  2. Phase d’enchères : Celles-ci se font de 5 en 5  (et non à la dizaine comme habituellement). Elles ont parfois lieu point par point, s’écartant ainsi de l’orthodoxie. En ce cas, l’enchère minimum est de 82 points.
  3. Cependant, on l’aura compris, les enchères se font avec 6 cartes en main, donnant ainsi une plus grande part au hasard des cartes qui tombent à la suite
  4. Le hasard est d’ailleurs bien gâté par la belote coinchée stéphanoise, puisque toutes les annonces belote de coinchée classiques sont permises.
  5. Toutefois, les annonces ne rentrent pas dans le contrat (heureusement…)
  6. Les seuls commentaires permis sont les enchères ou je passe. Il n’y a pas de subtilité supplémentaire, aucune annonce intermédiaire du type « j’attends » comme à certaines variantes de la belote contrée.
  7. A noter enfin qu’il est interdit de coincher ou surcoincher à tout moment. Il faut attendre son tour. A nouveau, le hasard est privilégié ici, puisqu’un joueur ayant pris trop de risque peut éviter la sanction si un autre joueur surenchérit sur une autre couleur avant que l’adversaire ayant l’intention de coincher ne puisse le faire.

Positionnement et esprit de la coinche stéphanoise

Au final, la coinche stéphanoise est une variante qui se situe entre la coinchée et la belote classique. De part la part donnée au hasard de cartes à tomber et des annonces, elle tend à reléguer au second rang  le sens tactique et la complicité des binômes. En ce sens, elle se situe à l’opposée de la belote contrée parmi les variantes de belote à enchères.

8 commentaires sur “Belote coinchée stéphanoise : règles, particularités et positionnement”

Si 2 équipiers ne parlent pas au 1er tour, peuvent-t-ils parler ensuite si une enchère a été faite entre temps?

Bonjour et merci pour votre question.
Généralement, le joueur qui n’a pas parlé au premier tour peut néanmoins faire une enchère au second.
Le cas que vous évoquez est plus précis, l’affaire de passionnés sans doute 🙂 . Je ne connais pas de règle qui aille jusque dans ce détail, donc en principe il est permis de surenchérir.
Mais il faut surtout vous référez à l’esprit du jeu. En l’occurrence, cette liberté de parler après d’être tû semble mettre du piment sans complexifier inutilement le jeu.

Je trouve cette explication sur la belote coinchée stéphanoise pas assez précise et tend à faire quelques rectifications. Tout d’abord, cette façon de jouer est l’unique façon de jouer dans toute la région stéphanoise. Donc pour trouver des partenaires de jeu, c’est assez simple.

Ensuite, ce n’est pas vraiment une variante. C’est plutôt les autres formes de coinches qui en sont des variantes puisque c’est cette façon de jouer qui a été introduite en France pour la première fois en 1915.

Ensuite, le hasard a certes une plus grande place (et cela promet des enchères et des parties palpitantes) mais le sens tactique et la complicité sont tout aussi important. En effet, en ayant l’occasion de monter plus lentement (de 5 en 5 : 85,90,95… et non au point près), cela offre une bonne capacité de communiquer. Et finalement, lorsqu’on connait bien son jeu et compris le jeu de son partenaire, les 2 cartes distribuées ne sont que des bonus (parfois non négligeables).

Je trouve aussi que cette façon de jouer offre des palpitations, car lorsque les enchères montent haut sans connaitre toutes ces cartes, cela promet des enchères hautes en couleur.

Bref, pour mieux connaitre les règles, visitez le site de la Federation Francaise de coinche.

Bonjour,
Merci pour votre contribution. J’ai complété l’article et répond ci-dessous à vos remarques :
– Affirmer qu’il s’agit de l’unique variante jouée dans un région donnée est peut-être péremptoire. Les joueurs prennent toujours des libertés et les brassages inter-région ne peuvent empêcher l’évolution des règles à l’usage. L’orthodoxie convient plutôt aux pratiques de clubs dédiés à la belote et facilite l’organisation des compétitions.
– Vouloir faire de la coinche stéphanoise une forme principale conduirait à des débats sur l’origine du jeu interminable. Etant une pratique propre à une communauté de joueurs de la région de Saint-Etienne, nous pouvons maintenir qu’il s’agit d’une variante de la belote de type coinche. Plus de détails sur la belote coinchée en France.
– Concernant les enchères de 5 en 5, je vous remercie de la correction. Ma source était stéphanoise, mais elle ne prétend pas qu’il s’agit de la norme. J’ai donc complété l’article en ce se sens. Je présume que les enchères commencent à 80 points ? Ou bien 85 ?
– Plus le hasard est important et moins l’intelligence le jeu d’équipe sont primées par le jeu, c’est un fait, je n’y peux rien. Cela n’annihile pas la part du talent, cela la réduit. Et, cela n’empêche pas que beaucoup de joueurs apprécient effectivement le sel de l’inconnu des 2 cartes retournées après les enchères.

on commence à 82 pas 80 !

à 82 quand on n’a pas le valet de pique histoire de le faire savoir lol

« La Coinche Stéphanoise » demande une très bonne entente de la doublette surtout dans la période des enchères c’est ce qui permet à une équipe de demander le « CAPOT » alors que deux cartes restent à venir. Une stratégie tant dans la période des enchères que de la jouerie. C’est manifestement plus passionnant que la « contrée » dite coinche lyonnaise ou marseillaise qui se joue avec des variantes d’un club à un autre. C’est ce qui explique que la FEDERATION FRANCAISE de COINCHE a mis en ligne un règlement pour LA COINCHE STEPHANOISE. Je précise que je joue aussi bien à la coinche qu’à la contrée.

Si l ‘advaissaire demmande 350 est ce que je peut demander capot

Laissez un commentaire

0
Partage
Partager Tweeter Partager