Belote coinchée et belote contrée : points communs et différences

Résumé : Les variantes de la belote les plus répandues sont la belote coinchée et la belote contrée. Leurs règles et leur esprit les distinguent nettement de la belote classique.
Beaucoup de joueurs confondent la coinchée et la contrée, il s’agit pourtant 2 manières différentes de jouer à la belote.

  1. Différences avec la belote classique
  2. Belote coinchée et belote contrée : variations
  3. Enchères et choix de l’atout
  4. La défausse
  5. Contrer et surcontrer
  6. Décompte des scores

1. Points communs et différences avec la belote classique

Quelque soit la variante, le jeu de belote oppose 2 équipes de 2 joueurs. La valeur des cartes et celle des combinaisons sont également les mêmes. Dans tous les cas, le total des points de levées est de 162 (en comptant la « Dix de der »), ou de 250 points en cas de capot.

Cependant, 4  grandes caractéristiques distinguent coinchée et contrée de la belote classique :

  • La donne se fait en une seule fois : Chacun reçoit 8 cartes dès le début et non seulement 5 (cas de la belote classique).
  • Enchères :  Un tour d’enchères se substitue au tour de prise de la belote classique. En effet, coinchée et contrée fonctionnent toutes deux par paliers d’enchères sur une couleur d’atout, là où la belote simple ne propose que de prendre ou passer. Les joueurs déclarent en effet un score et la couleur d’atout avec laquelle ils s’engagent à réaliser ce score.
  • Contrer / coincher : un joueur peut à tout moment « contrer » (ou « coincher »)  un adversaire sur son enchère. En ce cas, les enchères sont clôturées et les points marqués sont automatiquement doublés.
  • Défausse : Le joueur ne disposant pas de la couleur demandée de ne pas jouer atout quand son partenaire est maître sur le pli. En ce cas, on dit que le joueur « se défausse ».

2. Différences entre belote coinché et belote contrée

Parfois assimilées l’une à l’autre, ces deux variantes se jouent pourtant avec des différences de règles notables :

  • Attendre : La contrée peut se jouer avec un 3ème type d’annonce « J’attends ». Grâce à celle-ci, le joueur ne s’engage sur aucune enchère, toutefois il se réserve le droit de faire une enchère au tour suivant.
  • Annonces : La coinche comprend parfois plusieurs annonces. A l’inverse la ‘contrée’ ne se joue normalement qu’avec un seule annonce : la ‘belote-rebelote’.A ce titre, la belote officielle (cf. les règles belote énoncées par la fédération française de belote) peut être considérée comme une variante de la contrée. A noter que certaines variantes se jouent même sans aucune annonce, ce afin de limiter le facteur chance.
  • Sans atout : La belote coinchée autorise parfois les joueurs à faire des enchères « sans atout ».
  • Paliers d’enchères : Généralement, le enchères se font de 10 en 10. Cependant, dans certaines variantes de la coinche, elle se font de 5 en 5.

3. Enchères et choix de l’atout

Le premier joueur à parler est celui placé à droite du donneur. Chaque joueur peut proposer une enchère ou bien passer en disant « je passe » (au premier tour de table) ou « deux » (au second tour). L’enchère consiste à indiquer un certain nombre de points et à fixer une couleur d’atout.
L’enchère minimum est de 82 points.

Pour gagner, l’équipe dont un joueur à fait la plus forte enchère devra réaliser les points de son enchère, c’est-à-dire remplir son contrat.

Mais ce n’est pas toujours suffisant. Une seconde condition est parfois imposée : totaliser plus de points que l’équipe adverse, annonces comprises. Mais beaucoup de tables préfèrent ne pas appliquer cette seconde condition (réaliser plus de points que l’équipe adversaire).
En effet, ajoutée à la possibilité de faire des annonces, cette règle augmente la part de l’aléa dans la réalisation des contrats, aléa que justement le fonctionnement par enchères vise à réduire.

Chaque joueur a la possibilité de surenchérir. Quand 3 joueurs passent après la plus forte enchère, le contrat devient définitif.
Les paliers se présentent ainsi : 80-90-100-110-120-130-140-150-160-162 [capot]-182 [capot + belote].

Sur certains tables, en particulier dans le Sud-Ouest, il existe un code déclaratif intermédiaire qui consiste à « attendre ». Il permet au joueur de dire qu’il a besoin de voir ce que font les autres joueurs avant de miser ou non. Le joueur qui ‘passe’ ne peut plus enchérir aux tours de tables suivants alors que le joueur qui ‘attend’ garde la possibilité de faire une enchère ou une surenchère au tour de table suivant (s’il y a).

Les enchères doivent aboutir pour une équipe au contrat estimé le meilleur. À cette fin, la réponse du partenaire à une ouverture peut donner des informations utiles sur son propre jeu. De même, les actions des adversaires lors de cette phase est une source de renseignements. Pour plus de détails, cf. notre article consacré aux codes des enchères.

4. La défausse

La défausse est une pratique courante dans les parties de la coinche, de belote contrée mais aussi de belote bridgée. Il faut cependant savoir que certains tables n’acceptent la défausse : le joueur est obligé de « pisser ». D’autre part, la défausse s’interprète de différentes manières :

  • Défausse au pli : Dès que mon coéquipier est maître sur le pli (avec un atout ou avec une carte à la couleur), je peux me défausser. En ce cas, si mon partenaire coupe à une couleur et qu’il est maître du pli, je ne suis pas obligé de ’ pisser’, c’est-à-dire de monter sur l’atout de mon partenaire.
  • Défausse à la couleur : Dès que mon coéquipier est maître à la couleur demandée, j’ai la possibilité de ne pas couper, même si un de mes adversaires a posé un atout. Le corolaire de cette règle est que je suis obligé de ‘pisser’ à l’atout même si mon coéquipier est maître du pli avec un atout.
  • Défausse à l’atout inférieuramende parfois la règle de la défausse à la couleur  : il s’agit du cas où mon adversaire a coupé à une couleur que je ne connais pas et où il m’est impossible de monter plus à l’atout ; en ce cas, je peux me défausser sans couper.

La règle de la maîtrise à la couleur, plus subtile, est considérée par les puristes comme plus conforme à l’esprit du jeu de la belote. De fait, l’obligation de « pisser à l’atout » permet de primer les joueurs qui jouent des couleurs que leurs adversaires ne détiennent pas dans leur main. A l’inverse, la défausse sur maîtrise du pli rend parfois contre-productif d’ouvrir à une couleur non connue par les adversaires car le second peut en profiter pour se défausser.

Le droit de défausser à l’atout inférieur est une variante assez rare, qui a tendance à augmenter la dimension aléatoire et incontrôlable du jeu : pour l’esprit et l’intérêt du jeu, nous vous recommandons donc de l’ignorer.

5. Contrer et surcontrer

Après une enchère exprimée, un joueur de l’équipe adverse peut à tout moment contrer / coincher le preneur . Pour ce faire, il n’est pas nécessaire d’attendre son tour : le joueur doit déclarer « je coinche » ou « je contre » ou bien taper sur la table.
Il met alors son adversaire au défi de réaliser son contrat. Coincher ou contrer a pour effet de doubler les scores de la levée. Attention : Une enchère coinchée est bloquée : personne ne peut plus changer la valeur ou la couleur de l’enchère.

Le camp dont l’enchère a été contrée a la faculté de surcontrer (surcoincher). Le surcontre a pour effet de doubler ou de quadrupler les points de la levée. Les points demandés par l’enchère ne sont pas modifiés.

6. Décompte des scores

À la fin de chaque levée, les points des deux camps sont totalisés comme à la belote classique : points de levée, annonces et primes.
Sur de rares tables, le preneur qui a réalisé son contrat ajoute également les points de la mise 80, 90, 100, etc.
Si l’équipe du preneur a chuté, le camp de la défense marque tous les points de la donne (162 points) plus les points d’annonce, plus la mise (les points du contrat demandé).

La prime de capot attribuée à l’équipe ayant fait tous les points porte le nom de « Générale ». Elle correspond à un forfait de 100 + 152 = 252 points.
Pour être effective, la générale soit être annoncée (« Capot ! »). Dans certains variantes, 100 points de capot sont ajoutés automatiquement à l’équipe qui remporte touts les points, mais cela favorise les heureuses rencontres ou les rencontres imprévues entre les jeux de chaque équipe.

22 commentaires sur “Belote coinchée et belote contrée : points communs et différences”

un contrat de 250(CAPOTE) peut etre monté a plus par l’adeversaire? les reglements sont discret a ce sujet! je pense que monter sur un contrat et la logique a la coinche.

Bonjour Gardette,
Que ce soit à la coinche ou à la contrée, le contrat à capot ne peut jamais être surmonté par l’adversaire, puisqu »il s’agit du plus haut contrat possible. En revanche, le capot peut être contré ou coinché, en ce cas les points sont doublés pour l’équipe gagnante.
Sur certains tables de belote bridgée, il est par contre possible de surmonter un capot par un capot à une couleur plus forte.
Martin

Bonjour à tous,

Avec mes amis nous jouons à la contrée , et on a un doute sur le compte de points
savoir si on rempli notre contrat on marque le contrat+le nbre de pts réel
si on contre et hélas on ne réussi pas à faire chuté combien marque le preneur?
En fait si vous pouvez me dire comment on comptabilise les points car il y a tellement d’arrangement qu’on ne sais plus qui croire!!!
Merci d’avance pour vos réponses , Bonne journée et Bon jeu.

Bonjour Dayez,
Les manières de décompter des points sont multiples quelque soit la variante de belote.
Pour le sel des parties, le mieux est de compter le contrat s’il est réalisé, c’est-à-dire la valeur de l’enchère réussie. Il n’est pas intéressant de compter les points réels en plus, même si certains sites internet le font. Cela avantagerait en effet le hasard des cartes au détriment de la justesse de l’enchère.
Le preneur qui chute marque donc 0 points et l’équipe adverse 160 points (ou 16). Si l’enchère a été contrée, il faut multiplier les points par 2, 320 points (ou 32) pour l’équipe défendante si le contrat est chuté et qu’elle a contré au moment des enchères.
A mon avis, la question n’est pas de « savoir qui croire », mais de déterminer quelle est la meilleure règle pour l’esprit du jeu. Par exemple, plus vous intégrer de possibilités d’annonces (tierce, quinte, belote), plus vous instaurez des aléas dans le jeu qui rapproche la belotte d’une sorte de bataille, en plus complexe mais pas beaucoup plus stimulante.
Très bonnes fêtes !
Martin

Merci pour les renseignements , joyeuses fêtes

Coucou c’est encore moi , hélas!!!! Encore une question , est ce que la belote ( donc les 20 points) au niveau du décompte de points c’est à dire je demande 120 carreau et je fais que 100 mais j ‘ai la belote donc pour moi le contrat est rempli rentre en compte? Ou bien on la calcule àprés mais je ne vois plus l’intérêt d’avoir la belote
Merci d’avance pour la réponse.
Bonne journée et bon Jeu

Bonjour,

Un simple ajout, je ne sais pas si cela vient des règles et coutumes de ma région, mais lorsque je joue a la coinche, il est possible de monter sur une enchère de « Capot ». En effet, chez nous, un capot est l’ensemble des plis réalisés en équipe et vaut bien 250. Il est possible de monter sur cette enchère en demandant une « Générale », qui vaut 500 points et qui est l’ensemble des point réalisés par UN SEUL membre de l’équipe.

Expérienté il y a peu pendant ces fêtes!

Bon Jeu!

joueur amateur de belote(bridgèe,coinchèe……)ou peut on trouver le règlement(s’il existe)?Merçi

Euh les règlements sont très variables et pas toujours fiables.
Nous avons pour projet d’en diffuser un sur Club-Belote.
Sinon le présent article peut être une bonne base pour concocter votre règlement, ça dépend dans quel contexte vous souhaitez l’utiliser ?

Bonjour,
J’ai parcouru plusieurs sites parlant de la belote contrée, mais je n’arrive pas à bien saisir la façon dont on compte les points en cas de « contre ».
Il semble y avoir plusieurs façons de le faire, ou, tout au moins, les explications sont un peu ambiguës.
Je prends donc un exemple, et serais heureux de savoir où est le vrai. Merci d’avance pour votre aide !

1) Je joue 100 contré. Je fais 110, donc contrat réussi.
Calcul en « points faits » : je marque (110×2=220), et l’adversaire 50
Calcule en « PF+PA » : je marque (110×2)+100 = 320 ou (110+100)x2 = 420 ?

Si dans mes 110 points il y a 20 pts de belote (l’adversaire a alors 70), ces 20 pts sont-ils doublés ?

2) Je joue 100 contré. Je fais 90, donc je chute.
Calcul en « points faits » : je ne marque rien, et l’adversaire 160 ou 320 ?
Calcule en « PF+PA » : je ne marque rien, et l’adversaire (160×2)+100 = 420 ou (160+100)x2 = 520 ?

Si dans mes 90 points il y a 20 pts de belote, me reviennent-ils ou vont-ils chez l’adversaire, et doublés ou non ?

Merci encore !
Paps

Bonjour Paps et merci pour tes questions très intéressantes.
Pour l’exemple 1) : Les 3 manières de compter que tu proposes sont tout à fait cohérentes. Cependant tu en omets une : celle de ne compter que les Points du Contrat à partir du moment où il est remporté. Or c’est celle qui favorise les meilleurs joueurs plutôt que le hasard.
Dans ce type de comptage, pour un contrat à 100 contré fait avec 110 points, tu marques 100×2 = 200 pts. De même, si tu avais fait 130 points, à partir du moment où ton contrat n’était qu »à 100, tu marques « uniquement » 100 points. De l’art de pénaliser les « petits bras » !
Pour l’exemple 2) : Dans le même esprit, le plus juste me semble être de compter 0 points à l’équipe qui a chuté et 160×2 à l’équipe qui a contré. Par contre, additionner en plus les points faits me parait la pire des façons de compter, trop pénalisante en cas de chute et donc peu propice au beau jeu (mais à l’inverse favorisant les joueurs serrés).
Enfin, pour les 20 points de la belote, le plus simple est de la compter comme les autres points. Mais l’option de les refaire revenir à l’équipe adverse quand elle fait fait chuter est aussi cohérente.
En fait, pour ma part, je suis partisan de la suppression de toute annonce à la belote contrée, car c’est un sorte de joker qui ajoute une part d’aléa supplémentaire au moment des annonces.
J’espère avoir répondu comme tu l’attendais.
A bientôt
Martin

Merci Martin pour cette réponse rapide !

Personnellement, et quitte à changer d’avis à l’usage, je préfère ne compter que les points faits (sans doute réflexe de vieux fana mordu de la belote classique). Cela pousse à soigner le jeu de la carte (appels, défausses, etc.)

Ne compter que les points annoncés (le contrat) peut pousser, dès que l’on est sûr de l’avoir remporté, après trois ou quatre levées juteuses, à saboter le jeu de la carte, puisque le reste ne sera pas comptabilisé…

Faire le montant PF+PA peut être intéressant pour les « joueurs », qui oseront monter leurs enchères et récolter 20 ou 30 points de plus en cas de réussite, mais est évidemment plus risqué.
Mais dans ce cas, je ne vois toujours pas si, en cas de « contre », on double aussi les points annoncés, que ce soit pour l’équipe gagnante our pour l’heureux adversaire…

A bientôt ?
Merci,
Paps

Bonjour Paps,
Tu mets un peu d’eau dans mon vin !
Pour la dernière question : Doubler les points annoncés me paraît devoir être la règle, car c’est le contre à bien lieu par rapport à l’enchère ! Si les points fais sont également comptabilisés, je pense qu’il vaut mieux ne pas doubler cespoints là aussi, sans quoi les contres pourraient conduire les joueurs à une extrême prudence, cad de la frilosité.
A bientôt
Martin

pour le contrat si je demande 80 est ce que j’ai gagné car l’adversaire marque 82 ? MERCI

bonjour,
vous avez gagné à partir du moment où vous avez rempli votre contrat, peu importe que l’adversaire fase plus de points.
A noter que certaines tables ajoute la condition de faire plus que son adversaire pour remporter la main… mais ça n’est pas vraiment l’esprit de la phase d’enchères !

Bonsoir jaurait une question a poser pour ceux qui connaissent bien la belote,si l’équipe X joue contre l’equipe Y a la belote, et que l’equipe X prend l’atout et elle est capot combien de point l’équipe Y prend t’elle sachant que c’est l’équipe X qui a pris. On appelle sa un capot retourner.

Bonjour, tous mes voeux pour cette nouvelle année à tous!
Pour moi, une question déjà posée revient, mais, je la repose en ne parlant pas de contré, simplement le compte des points si possible, car vous l’avez dit, il y a plusieurs variantes!
Donc le joueur qui annonce 160 en contrat parce qu’il à des annonces et qui, en fait ne rempli pas son contrat puisqu’il ne fait que 90 mais, il inclut son 50 annoncé et sa tierce 20 ! Es-ce qu’on peut compter comme ça ou pas? merci si vous pouvez me me le dire! Lil

A la question de Italien concernant le capot.
Vous envisagez le cas où si l’équipe X prend l’atout et que l’équipe Y fait tous les points (elle marque capot).
1. Si vous jouez à la belote avec prise, l’équipe Y marque généralement 250 points et l’équipe X zéro.
2. Si vous jouez à la belote coinchée avec enchères (bien plus marrante et intéressante !), à partir du moment où l’quipe X chute, l’équipe Y marque 160 points, quelque soit le nombre de points qu’elle ait marqué.
Dans les 2 variantes, si l’équipe Y a coinché, elle marque le double des points indiqués ci-dessus.

Bonjour,
A Lil concernant le comptage des points à la belote avec annonces et enchères,
Si vous jouez à la belote avec enchères et annonces (variante souvent appelée belote coinchée), dans le cas que vous exposez, le contrat est rempli puisque 90 points réalisés + (50+20) en annonces = 160 points.
Bien à vous
Martin

Merci Martin pour cette réponse, à bientôt peut être,

cordialement Lil

besoin de verifier:)

bonjour j’ai fait parti d’une association les 4 AS AUBAGNAIS et on organisait un concours de contrée et on avait décidé de pousser les enchères aux maximum c’est a dire 180 pts et 270 pts et 500 pts capots
c’est a dire vous possédez le 55 5ième a l’atout et l’AS le 10 et le 8 donc votre capot n’est pas sur
l’adversaire lui monte jusqu’à 180 donc on a décidé de faire une enchère supplémentairement de 250pts puisque capot non demande on marque 250 pts l’avantage si on fait pas le capot l’adversaire marque que 160 pts.

Laissez un commentaire

1
Partage
Partager Tweeter Partager