L’histoire de la Belote

Dérivée du jeu du « bel atout » crée aux Etats-Unis, la Belote a été importée en France au début du XXème siècle par des diamantaires hollandais qui ont initié les marchands français au Carrefour du Commerce de Paris. La belote, maintenant pratiquée en France par environ 4 Millions de joueurs, est une association de concepts déjà vus dans différents jeux européens tels que le Jass hollandais, le Glabnasse hongrois ainsi que le Schnapsen autrichien.

La belote, longtemps considérée comme le « jeu de cartes du peuple » en opposition au bridge jugé plus aristocratique, s’est véritablement développé durant l’entre deux-guerres. Pratiquée dans tout les cafés de France, la belote est mise en chanson par les artistes de l’époque et des tournois s’organisent un peu partout dans le pays.

Les joueurs ont été conquis par la rapidité du jeu ainsi que par l’apprentissage rapide du fonctionnement de la belote qui met en avant l’attention, la réflexion mais aussi le jeu en équipe. Une fois les règles de la belote intégrées, toutes les subtilités tactiques s’offrent aux joueurs et promettent des centaines d’heures de jeu.

Logiquement, des variantes de la Belote ont été imaginées à travers le pays. La Belote simple, par exemple se joue à quatre mais chacun pour soi, le jeu à deux ou à trois est également une façon de jouer à la belote sans partenaire. Toutefois, la belote coinchée (coinche) et la belote contrée se sont  le plus développé, en particulier dans certaines régions du sud de France. Au carrefour des cultures, on retrouve également la Belote Moderne ( ou Belote Bridgée), une forme de belote avec enchères clairement inspirée du Bridge.

Désormais, il est possible de jouer à la belote en ligne. Ainsi, la communauté des joueurs de belote se montre de plus en plus active sur Internet, avec la possibilité de gagner de l’argent en plus du plaisir du jeu.

Laissez un commentaire

0
Partage
Partager Tweeter Partager